reformatage

29 12 2008

4.jpg

La côte s’éloigne, le rivage prend des allures de mirage et happé par le sillage des vagues, on se laisse bercer rêvasseries en tête. Le repos n’est que parti remise, et déjà on se perd à travers les reflets qui se jouent. Paysage à perte de vue des montagnes liquides à la plaine bleue, seul le relief évolue. Et pourtant, l’esprit du voyage nous transforme, nous façonne à ses aires. Certain tente d’y échapper, mais au détour d’une rafale, la raison se change et peu à peu, trimardeur au regard autre.

Et toujours alentours ces immenses quantités de vie qui défilent comme un paysage sous l’effet d’un train, on s’abandonne, les étoiles nous tournent et enivré on se laisse déborder, pénétrer par le changement. On pourra lutter mais le temps nous rattrape et c’est qu’il faut y allé convaincu que l’idée est bonne pour s’enthousiasmer et chanter à nouveau.

Pirate moderne à la volonté de découverte doit laisser sa peur au fond des mers pour voguer l’oeil bandé. Il faut vouloir ce changement, cette découverte du pacifique et de la terre qui réapparaît.

Longue vue à l’horizon calme, tentation des voyages, approche et renouveau, c’est qu’il le faut. Abandon des terres acquises, choix raisonnés ou volonté fâchée, bonne ou mauvaise chose, on se laisse envahir par le tumulte des profondeurs qui au levée du soleil, flottant dans l’écume de mer nous fait découvrir la plénitude de ces jours nouveaux. Fierté et bonheur, on dirait que tout est à recommencer avec l’envie du curieux. Chercheur d’or on se prend au jeu oubliant même les plaisirs d’autrefois.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Welcome on Tlcpost |
Bouba la Princesse en live |
laurearnoux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un regard différent sur l'A...
| Mohamed Romdhane
| thierry kana